Site Loader
assurance pret hypothecaire

La banque doit assujettir votre crédit immobilier à un prêt hypothécaire pour avoir la garantie de récupérer son capital à l’échéance, avec les intérêts, quels que soient les aléas. Elle évalue en premier le montant à prêter par rapport à la valeur estimative du bien que vous comptez acquérir. Ensuite, elle va établir une échelle de remboursement sur la base de cette somme, en prenant soin de calculer le pourcentage du taux d’intérêt qui peut être fixe ou variable. Dans la pratique, cela vous amène à trouver l’assurance adaptée, en plus de devoir négocier le prêt à faible taux.

Prêt immobilier : l’assurance solde restant dû et son utilité

Au moment où vous allez emprunter de l’argent pour acheter une maison, la banque exigera que vous souscriviez une assurance de solde restant dû. Cette garantie lui confère notamment une certaine couverture au cas où vous décéderiez. Face aux formules qui existent, il devient cependant difficile de s’y trouver. Dans cette optique effectivement, il vous faut établir le capital décès à couvrir pour anticiper ce sinistre. Or, un prêt immobilier porte souvent sur un montant assez onéreux pour vous donner la chance d’acquérir le bien immobilier tant convoité. L’impact sur la somme que vous allez verser pour ce type d’assurance pèse plus ou moins sur vos finances et selon la cherté du prêt.
Pour en alléger le poids, vous pouvez envisager comme possibilité de partager cette charge avec votre conjoint. Vous réduirez ainsi de moitié vos coûts d’assurances. Dans ces conditions cependant, l’assureur veille aussi à ce que vous payiez conjointement les primes y afférentes de façon régulière. Donc, il n’est pas évident qu’il accepte vos dossiers à moins que vous soyez tous deux totalement solvables et justifiez d’une certaine stabilité financière. Les conditions de versement de cette prime varient selon les compagnies d’assurances. Il convient donc, une fois de plus, de comparer plusieurs offres pour éviter les risques que ces coûts affectent sérieusement vos budgets. Si vous ne savez pas comment vous allez vous y prendre, il vaut mieux solliciter les conseils d’un courtier immobilier spécialisé dans ces types d’assurances.

Les autres frais à votre charge en souscrivant cet emprunt

Dans le calcul des coûts de votre emprunt, il vous faut aussi intégrer les droits d’enregistrement et les impôts que vous devez payer. En effet, pour que les procédés d’emprunt immobilier se déroulent dans de bonnes conditions sur le plan légal, vous devez faire signer un acte en vous rendant auprès d’un notaire. Les démarches pour obtenir un acte notarié sont souvent coûteuses et assez chronophages. N’oublions pas en effet que le notaire est tenu de rendre ces procédés formels et juridiquement valides.
En cas de négligence, il encourt sa responsabilité. Souvent, il arrive donc que le notaire prenne un laps de temps assez large pour s’assurer que tout est en règle. N’oubliez pas que l’emprunt et l’acte notarié, tout comme l’assurance vont faire l’objet d’une taxation. Dans certaines situations, vous avez la possibilité de les déduire de vos revenus pour alléger vos impôts. Si vous avez besoin d’un conseil, consultez un juriste ou un fiscaliste !

Post Author: Léa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *