Site Loader
Crédit immobilier les changements pour l’année 2020

L’année 2019 a été une année très favorable à la souscription de crédit immobilier avec des intérêts plus bas que jamais  et des conditions d’octroi de crédit extrêmement souples. Mais que va-t-il arriver en 2020 ? Réponses dans la suite.

2019 : l’année la plus propice à l’ouverture d’un crédit logement

En 2019, les taux de prêt immobilier ont atteint un seuil inégalé depuis 75 ans, d’après l’Observatoire Crédit Logement. En plus d’être au plus bas, les taux de crédit habitat ont été inférieurs au taux d’inflation. En seulement 12 mois, les taux ont chuté de 30 points de base et sont restés à 1,13 %.  En outre, les procédures d’approbation des demandes de crédit ont été simplifiées. En effet, en fin 2019, les établissements financiers ont augmenté la durée de remboursement de leur prêt jusqu’à plus de 19 ans. En même temps, ils se sont montrés moins exigeant concernant l’apport personnel. En moyenne, les banques demandaient un apport personnel équivalent à 14 % du prix du bien immobilier au lieu du 20 % habituel. D’ailleurs, environ 12 % des financements offerts aux acheteurs de propriété immobilière ont été accordés sans apport. Il n’est donc pas étonnant que les primo-accédants se soient rués sur les offres de prêt habitat.

Les impacts négatifs de la facilité d’accès au crédit logement en 2019

Le nombre de crédits immobiliers souscrits en 2019 a augmenté de +9,8 % comparé à l’année précédente. Ainsi, le marché de l’immobilier a connu une croissance fulgurante avec plus d’un million de ventes conclues. Une première dans l’histoire du crédit immobilier. Cet engouement pour le crédit immobilier a créé des débordements :

  • les organismes de prêt n’ont pas respecté le taux d’endettement de 33 % en accordant des crédits à des débiteurs présentant un ratio de 35 %
  • les banques ont également accepté des durées de crédit trop longues : plus de 25 ans.

Ces déboires des établissements bancaires ont poussé le Haut Conseil de stabilité financière et la Banque  à insister sur : le respect du ratio de 33 %, la hausse des apports personnels pour l’accession à la propriété et le raccourcissement des durées de crédit à moins de 25 ans.

Crédit immobilier : l’adoption des mesures correctives en 2020

Pour corriger les bavures de l’année dernière, les conditions d’émission de crédit immobilier sont devenues plus strictes. Les taux d’intérêt ont également affiché une légère tendance à la hausse avec + 0,10 à 0,20 % selon les sociétés de crédit. Les taux moyens sont de 1,10 % sur 15 ans, 1,30 % sur 20 ans et 1,50 % sur 25 ans. Par ailleurs, il sera désormais plus difficile d’obtenir un crédit sans apport et de négocier sur les frais de dossier qui peuvent être équivalents à 1 % de la somme empruntée. Pour finir, la durée d’un contrat de crédit ne devra plus excéder les 25 ans. Globalement, le délai de remboursement d’un emprunt immobilier devra être de 15 ans.

Post Author: Léa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *