Site Loader
crowdfunding

1.   Diversifiez vos placements

Investissements immobiliers, placements financiers, épargne… la diversification est le premier mot d’ordre pour constituer un patrimoine équilibré. La gestion du risque en sera d’autant plus maitrisée.

Un portefeuille diversifié sera constitué de plusieurs classes d’actifs :

  • Parc immobilier (résidences, investissements locatifs)
  • Placements financiers (actions, obligations, crowdinvesting, fonds communs de placement)
  • Epargne (livrets, assurance-vie)

En fonction de votre situation, de vos objectifs et de votre aversion au risque, vous pourrez opérer une allocation d’actifs.

2.   Evaluez votre situation et vos objectifs

Les premières questions à se poser sont relatives à sa situation et à ses objectifs :

  • Quel est mon patrimoine actuel ?
  • Quels sont mes revenus actuels et quels sont mes objectifs de revenus à moyen terme ?
  • Quelle est ma capacité d’épargne actuelle et quel est mon objectif d’épargne à moyen terme ?
  • Quelles sont mes charges actuelles et futures ?

Puis de manière globale, il faut définir ses principaux objectifs.

Mes objectifs sont-ils de :

  • Dégager un revenu complémentaire à mes revenus actuels ?
  • Préparer ma retraite ?
  • Dynamiser le rendement de mes investissements ?
  • Préparer un projet personnel ?
  • Participer à la vie économique ?
  • Sécuriser un patrimoine pour le futur ?

Puis pour chaque compartiment (immobilier, placements financiers, épargne) et sous-compartiment, quel degré de risque suis-je prêt à accepter et quel niveau de rendement voudrais-je atteindre ? Quel est mon besoin de liquidités et sur quel horizon ?

Pour chaque question, évaluez vos objectifs sur une échelle de 1 à 5 par exemple. En fonction de vos évaluations, allouez une partie en conséquence sur les actifs de votre choix.

3.      Maitrisez vos sujets

Pour tout type de placement, il est impératif de connaitre les risques, le rendement ciblé, les termes et conditions, et les coûts sous-jacents.

Un conseil fort : n’investissez jamais dans ce que vous ne comprenez pas.

Aussi, pour chaque produit de placement, identifiez le niveau de risque, de rendement et de liquidité. Par vous-même ou par l’intermédiaire d’un conseiller, établissez une grille de lecture claire des différents actifs de placement. Cela vous permettra d’allouer correctement votre portefeuille en fonction de votre situation et de vos objectifs.

Aussi, un bon moyen de maitriser ses placements est de privilégier des investissements identifiés et tangibles (ex : immobilier proche, crowdinvesting, actions et obligations en direct, fonds lisibles, etc..) à l’inverse des investissements complexes qui offrent parfois peu de visibilité (ex : immobilier exotique, fonds de fonds, packaging d’actifs adossés à des dettes, options, dérivés, etc..).

Enfin, que vous investissiez dans l’immobilier ou dans une entreprise par exemple, n’hésitez pas à vous construire une opinion, à faire vos propres recherches et à sonder votre entourage.

4. Soyez acteur de vos investissements

N’oubliez pas que quelques soient les conseils apportés par votre banquier, votre conseiller patrimonial ou votre robo-advisor, vos investissements sont sous votre responsabilité. Les conseillers ont tous une obligation de moyens mais pas de résultat. Vous pouvez être conseillé mais c’est à vous que reviennent les décisions la connaissance de votre situation, de vos objectifs et de vos sensibilités. Les conseils qui vous sont apportés doivent vous guider et alimenter votre réflexion, et non l’inverse.

Un autre aspect de la responsabilité est que chacun, par son pouvoir de décision, a la possibilité d’influer à son niveau sur les orientations de développement économique.

Mon patrimoine peut-il est investi de manière intelligente ? Mes investissements sont-ils neutres ? Ai-je une stratégie d’investissement responsable ? Mes investissements doivent-ils être orientés ? Vers les grandes entreprises, moyennes ou petites, internationales, nationales ou locales ? Ai-je une sensibilité pour les sujets industriels, artisanaux, traditionnels, technologiques, innovants, environnementaux, sociétaux etc ?

Autant de questions qui peuvent trouver une réponse dans les allocations d’actifs que vous entreprenez. Par exemple, il existe des FCP dédiés aux énergies renouvelables, aux biotech, aux PME ou aux entreprises de telle ou telle zone géographique. Le crowdinvesting, (crowdfunding obligataire ou crowdequity) est à cet égard un bon moyen de prendre en main ses choix d’investissement.

5.   Suivez votre portefeuille

Votre portefeuille patrimonial est constitué mais il faut désormais le suivre, l’ajuster, le corriger selon la conjoncture, selon les opportunités ou selon vos nouveaux objectifs.

La périodicité de suivi ne sera pas la même que vous ayez une allocation sur le trading ou que vous ayez une forte pondération sur l’immobilier. Quelque soit la gestion pour laquelle vous optez (active ou passive), gardez une bonne vue d’ensemble sur vos différents placements et préservez une certaine agilité pour affiner et optimiser vos positions (réallocation d’actifs, rationalisation de pertes éventuelles, renforcement de la diversification, réinvestissement des plus-values, renouvellement d’encours et veille des nouvelles opportunités).

Post Author: Léa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *