fiscalité

Devenez un as de la fiscalité ! Découvrez pourquoi il faut payer ses impôts et comment profitez des avantages fiscaux que votre région vous offre.

Toutes les personnes percevant une rémunération a l’obligation de payer des impôts. Le système fiscal belge ne fonctionne pas de la même manière que celui de France. Si vous prévoyez de vous installer prochainement en Belgique, si vous êtes un jeune diplômé belge qui vient de décrocher un emploi ou si vous souhaitez investir dans l’immobilier dans le pays, restez avec nous !

L’impôt sur le revenu belge : comment ça marche ?

Si vous remplissez un des critères suivants, cela signifie que vous êtes assujetti à l’IR belge :

  • Vous habitez dans le pays, c’est-à-dire que votre domicile fiscal y est localisé ;
  • Vous possédez une propriété immobilière servant de siège à votre fortune en Belgique (quelle que soit votre nationalité).
    Mais attention, il existe également ce que l’on appelle l’impôt des non-résidents. Vous devez le payer si vous ne vivez pas en Belgique mais que vous exercez une activité professionnelle sur le territoire. Il est également de votre responsabilité de payer ce type d’impôt si des biens situés dans le pays vous permettent de gagner de l’argent.
    Les types de revenus imposables en Belgique sont : les revenus immobiliers et mobiliers, professionnels (c’est-à-dire les salaires mais également les avantages en nature), les rentes alimentaires, les revenus de remplacement (pension d’invalidité, les allocations de chômage, etc.), les plus-values et autres sortes de profits.

Fiscalité immobilière : comment ça se passe ?

Les contribuables belges sont privilégiés par rapport à ceux des autres pays. Un achat immobilier en Belgique va de paire avec le paiement de droits d’enregistrement. A noter que les taux dépendent de la géolocalisation, c’est-à-dire différents en Wallonie (12,5% pour la première résidence principale et 15 % pour la troisième), en Bruxelles (12,5%) et en Région Flamande (10%).
Mais ce qui est positif c’est que les acquéreurs d’un bien d’une valeur de moins de 500 000 euros situé en Région Bruxelloise, peuvent profiter d’un abattement d’environ 175 000 euros concernant les droits d’enregistrement. Pour ceux qui l’ignorent, en Belgique, le calcul du dû de l’acquéreur d’un bien immobilier, se base sur le revenu cadastral. Un système qui n’a pas changé depuis plusieurs dizaines d’années (précisément depuis 1970).

Emprunt hypothécaire : quels avantages fiscaux ?

La souscription à un crédit hypothécaire donne lieu à de nombreux avantages fiscaux. Attention cependant, il existe certaines règles à suivre pour pouvoir en profiter. Récemment la fiscalité des prêts hypothécaires a pris la forme d’une compétence régionale.